Accueil commune

Communauté de communes - Pays de la Zorn

 

Un peu d'Histoire...

Origine du nom

En 739, le village était déjà mentionné sous le nom d'INGINHAIME et sous l'actuel nom dès le Xème siècle

Chronologie

739: Boron fait don à l'abbaye de Wissembourg, par testament, de l'héritage reçu de son père Badocoà Inginhaime

1176: le chevalier Kuno von Ingenheim, partant en Palestine, offre à l'abbaye de Marmoutier des biens à Ingenheim

1197: le village est retenu comme bien d'Empire

1224: suite à un accord avec l'Empire, Ingenheim devient la propriété de l'évêché de Strasbourg; l'évêque devient alors le suzerin du village

1272: l'évêque de Strasbourg récupère la moitié du village qui avait été engagé aux Lichtenberg

1289: Margaretha, fille de Eberhar de Hattmatt, fait don de biens à Ingenheim aux frères prêcheurs de Strasbourg

1316: l'évêque de Strasbourg inféode le village aux Greifenstein en échange de leurs droits d'avouerie à saverne

16 février 1352: Simon de Lichtenberg achète Ingenheim à Eberhar von Greifenstein

1367: l'abbaye de St Jean Saverne y possède des biens

1378: Goetzo von Utweiler vend ses droits à Ingenheim. Un an plus tard, avec son épouse Klara von Waltenheim, ils vendent à Voltz Blochholtz, receveur d'Ingwiller, un tiers de la "maison de pierre" d'Ingenheim et du jardin attenant ainsi que le pigeonnier. Veuve, Klara von Waltenheim vend tous ses droits à Ingenheim

1383: Voltz dit Blochholtz iffre la "maison de pierre" et toutes les dépendances à son seigneur Johann IV von Lichtenberg

1385: Greda von Waltenheim, épouse Stroseil,rachète une rente à Ingenheim

1386: Johann von Lichtenberg vend le château à l'abbé de Neuwiller puis le rachète en 1424

1405: accord familial entre les Lichtenberg laissant la jouissance du village à Ulrich et Simon, chanoines de Strasbourg

1440: suite à partage, le village revient à Ludwig V -baillage d'Ingwiller

1444: le château est ouvert aux Armagnacs et sans doute incendié

1453: le même engage le village à un bourgeois de Strasbourg

1479: en tant que suzerain, l'évêque Albert permet à Emerich Ritter de racheter le fief du village aux héritiers de Johann von Colmar, auquel il était engagé, avec l'accord de Jacob von Lichtenberg

1480: à l'extinction des Lichtenberg, Ingenheim passe aux comtes de Zweibrücken-Bitsch

XVIème: l'abbaye de Seltz a la plus grande partie des dîmes qu'elle partage avec le curé

1570: décès de Jakob de Zweibrücken-Bitsch, ses possessions passent à son gendre Philippe V de Hanau-Lichtenberg

1571: Ingenheim passe à la réforme

1573: Philippe IV et son fils Philippe V firent rédiger la première "hanauische Kircheordnung"

XVIIème: importante immigration suisse vers Ingenheim: Anihaüslin, Bietiger, Bösiger, Bollinger, Brunner,Frey, Friedrich, Haury, Hauser,Hof, Jakob,Kocher,Langecker, Loffel, Meng, Minger, Niederhaüser, Schaub, Schneider, Schweizer, Stahl, Steinmann, Stimmer, Studer, Zimmermann

1789: la révolution dépouille Louis IX de Hesse-Darmstadt, dernier descendant et résidant à Pirmasens de toutes les possessions alsaciennes. Ingenheim fait alors partie de l'intendance d'Alsace, subdélégation Strasbourg

1790: arrondissement de Haguenau, puis Saverne-1802-et Strasbourg-1871-, canton de Hochfelden depuis 1871